Petite précision, avant de pousser plus avant notre humble mission...

Publié le 12 Décembre 2016

Petite précision, avant de pousser plus avant notre humble mission...

    Semaine après semaine, nous poursuivons le but que nous nous sommes fixés, à savoir la description exhaustive du petit domaine de Loritel...

    Mais exhaustif ne doit pas signifier rébarbatif. Le précédent article avait pour objet la description du Gardin de Pie. Pour l'essentiel, les autres parcelles n'en diffèrent guère et cet article peut faire office "mètre étalon du bocage".  

    Parcelle par parcelle nous continuerons donc à parcourir cet îlot de verdure menacé de toutes parts. Pour éviter de pesantes répétitions, nous nous attarderont sur les éléments qui caractérisent chaque parcelle : arbre remarquable, disposition particulière de terrain, occupant singulier, curiosité végétale, évènement marquant...

    Les humbles splendeurs du bocage semblent identiques d'un bout à l'autre de la Normandie, mais chaque parcelle, chaque talus, chaque haie recèle son lot de particularités, de curiosités, d'habitants, d'histoires... Chaque arpent de bocage est identique à son voisin mais s'en distingue par une foule de détails qui n'apparaissent que si on les côtoie quotidiennement...

Petite précision, avant de pousser plus avant notre humble mission...

Ce sont ces infimes détails que nous nous attachons à vous faire découvrir. Tous les habitants du bocage sont "voisins de terre", comme disaient les anciens : ils foulent les mêmes prairies verdoyantes et éprouvent les mêmes émotions à les arpenter, encore et encore...

Puissent ces lignes vous faire partager ces émotions...

Petite précision, avant de pousser plus avant notre humble mission...

Rédigé par Philippe LEBOUCHER

Publié dans #Tentative d'épuisement d'un coin de bocage., #Bocage

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lothelier 12/12/2016 21:54

Bonsoir Mr LEBOUCHER
Moi qui parcours le bocage Normand de nombreuses fois toujours en quête d'un oiseau particulier ,je suis fier de Mon terroir , malgré la constante progression de l'urbaniste réduisant à 'peau de chagrin certains arpent ou buse variable et chouette hulotte avaient élu domicile. Finiras t'on par comprendre qu'un matin de printemps sans le chants d'oiseaux est l'aube d'un désastre !!!
Amicalement
Pascal
NB : Je vous invite à regarder sur mon site la magnifique rencontre que j'ai réussi à mettre en images avec une buse variable "blanche"

Philippe LEBOUCHER 12/12/2016 22:52

Merci de ce commentaire ! Je ne manquerai pas de me rendre sur votre site ! A bientôt .