L'Echo des sept routes : Numéro spécial Journée du patrimoine

Publié le 20 Septembre 2015

Loritel vu du ciel.

A l'occasion de la journée du patrimoine, l'équipe de l'Echo des sept routes se doit d'offrir à ses lecteurs un panorama du riche patrimoine de Loritel. Nous avons été un peu pris de court mais une publication de notre renommée ne peut pas se permettre de rater un tel évènement. C'est pourquoi, ne reculant devant aucun sacrifice nous vous avons concocté un parcours découverte en l'espace de deux heures.

Commençons d'abord par une vue d'ensemble que les habitués de cette chronique connaissent déjà : Le spectacle vaut déjà le déplacement, avouez le !

        Une fois passé ce premier émerveillement, commençons sans plus tarder la visite du patrimoine de Loritel.

          Première étape : Le clos Féron au Levant. Communément appelée "La pièce à Ernest" du nom de son précédent propriétaire, cette parcelle est tout à fait représentative des parcelles de bocage traditionnelles, de par sa dimension (trois vergées, c'est à dire 6000 mètres carrés) et de par la nature des talus et de la végéation qui l'entourent.

Le clos Féron au Levant. Vue vers le Nord Ouest

Le clos Féron au Levant. Vue vers le Nord Ouest

Cette parcelle de prairie naturelle est actuellement occupée par un échantillon complet de toutes les races d'ânes de Normandie. L'Echo des sept routes est fier de vous présenter cette exceptionnelle collection.

A gauche : Saga ânesse du Cotentin. A droite : Fripounette, ânesse Normande. Le patrimoine asin normand en un seul coup d'oeil.

A gauche : Saga ânesse du Cotentin. A droite : Fripounette, ânesse Normande. Le patrimoine asin normand en un seul coup d'oeil.

Poursuivons cette visite en arpentant une autre parcelle dénommée "Les Clos Féron", aussi connue sous le nom de "Costil", terme qui désigne en parler normand un champs en pente. Cette parcelle plus étendue était il y a quelques décennies composées de plusieurs parcelles, qui ont été réunies en une seule et un regard entrainé peut aisément discerner l'emplacement des anciens talus qui les séparaient. Là encore, les talus qui entourent le "Costil" portent de beaux spécimen de chênes, hêtres et frênes tout à fait typiques du bocage normand. Les nombreux noisetiers qui coiffent une bonne partie des talus sont actuellement chargés de noisettes qui font le bonheur de votre chroniqueur préféré.

Les Clos Féron : En haut, vues vers le Nord. En bas vue vers l'Est.Les Clos Féron : En haut, vues vers le Nord. En bas vue vers l'Est.
Les Clos Féron : En haut, vues vers le Nord. En bas vue vers l'Est.

Les Clos Féron : En haut, vues vers le Nord. En bas vue vers l'Est.

Enfin nous terminons ce petit tour d'horizon par une vue rapide de deux autres parcelles. Je vous prierai d'être discrets afin de ne pas déranger les occupants de la prochaine parcelle. En effet les trois nobles dames qui y résident actuellement attendent toutes les trois un heureux évènement.

La "Pièce de Sept", alias "La Grand Pièce", alias la "Pièce à Blé", également connue sous le nom de "La pièce carrée".

La "Pièce de Sept", alias "La Grand Pièce", alias la "Pièce à Blé", également connue sous le nom de "La pièce carrée".

Le Grand Gardin : Gardin désignait autrefois un verger planté de pommiers : ils ont hélas disparu à la fin des années 90.

Le Grand Gardin : Gardin désignait autrefois un verger planté de pommiers : ils ont hélas disparu à la fin des années 90.

Saga : Guide conférencière agrée par l'université populaire de Loritel

Nous voilà au terme de cette rapide découverte un peu improvisée, il faut bien l'avouer. Toute l'équipe de l'Echo des sept routes a été heureuse de vous faire découvrir son petit domaine et espère que cette petite visite a été plaisante. Si cela a été le cas merci de ne pas oublier le guide ! Pourboires sous formes de carottes et chardons uniquement !

Rédigé par Philippe LEBOUCHER

Publié dans #Société, #Art

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article