L'écho des sept routes. Numéro 19 : C'est reparti !

Publié le 3 Octobre 2013

Peut être quelques personnes parmi vous ont-ils connu les dix-huit premiers numéros de "L'écho des sept routes", chronique rurale paraissant le mercredi si rien ne venait s'y opposer.

         C'était au temps ou internet n'était que balbutiant : les blogs n'existaient pas encore et ne s'offraient à moi, pauvre chroniqueur rural, que des connexions bas débit dont la lenteur ferait frémir d'effroi la plupart des utilisateurs contemporains du web. Songez seulement qu'à cette époque reculée, il était impossible de se connecter à internet et de téléphoner EN MÊME TEMPS ! Les téléphones portables ne prenaient pas de photos et consulter internet sur son téléphone relevait de la pure science fiction ! C'est pourquoi je n'avais à ma disposition que le bon vieil Email qui me permettait de faire parvenir à une liste d'amis compatissants le fruit de mes circonvolutions cérébrales en surchauffe. J'y mettais pêle-mêle le fruits de mes réflexions, les évènement les plus marquants de ma vie de crétin rural invétéré, mes humeurs, mes joies, mes colères...Encore fallait-il n'être pas trop ambitieux : l'ajout d'une simple photographie faisait dangereusement enfler le temps de téléchargement et nous exposait au risque permanent de déconnexion intempestive ! Aussi l'humilité était elle de mise dans une telle entreprise. J'avais réussi, tant bien que mal à rédiger dix neuf numéros de cette publication antédiluvienne.

   Et puis les vicissitudes de la vie m'ont éloigné de ces facéties et la production s'est arrêtée.  Mais il faut croire, qu'à l'époque que certains lecteurs avaient apprécié car il ne se passe pas de semaine sans qu'on me demande de reprendre la publication de ces élucubrations !

   Or, depuis quelques semaines, les bienfaits de l'internet haut débit ont fini par atteindre les contrées reculées où je réside et grâce au satellite le crétin rural que je suis est enfin connecté au reste de la planète.

     Voilmà donc l'occasion de reprendre la publication de l'écho des sept routes via ce tout récent blog  !

         Je remercie par avance tous ceux qui daigneront faire l'effort de venir consulter mes modestes tentatives de scribouilleries !

   A bientôt

En attendant mes prochaines productions, je vous présente Saga, une résidente de Loritel qui n'est encore jamais apparue dans l'Echo des sept routes.

En attendant mes prochaines productions, je vous présente Saga, une résidente de Loritel qui n'est encore jamais apparue dans l'Echo des sept routes.

Rédigé par Philippe LEBOUCHER

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Denis Lepage 21/10/2013 20:18

Salut a toi mon cousin:Je suis content de retrouver l’écho des sept routes .Certes tu étale tes facéties sans prétention mais sache que nous sommes preneurs , consommateurs ,je me souviens "Le Mesnil Rogues c'est une petite commune mais ya cinq routes qui en partent quand même", la cacad'oiseau mobile , le répépin et pleins d'autres choses futiles et ordinaires.Merci:Le galochous d'bouais.